la persévérance photo de genevieve krebs

La persévérance

On imagine souvent à tort que la vie d’un sportif de haut niveau est jonchée de plaisir, d’envies, d’extravagance, etc. Il est pourtant des aspects qui échappent à la plupart des gens, et notamment la capacité à tenir le cap avec la même motivation, le même engouement et la régularité dans la rigueur.

Imaginez que votre poste de travail soit régulièrement remis en question, que votre position tienne à un fil et que du jour au lendemain, vous n’ayez plus de valeur aux yeux des autres avec cette sensation d’être sur un siège éjectable dont les autres ont la commande. L’athlète sait qu’il n’est pas né avec un corps musclé et qu’il se doit de le façonner en permanence et d’affuter son mental pour rester dans la course.

La comparaison est proche avec ce que nous vivons, vous et moi, aux instants de relâchement, de procrastination …

Nos performances s’épuisent par manque d’entrainement

A force de ne pas utiliser son potentiel ou de le mettre en sommeil, nos performances s’épuisent par manque d’entrainement et faiblesse d’énergie. A force de laisser partir nos pensées à la dérive du négativisme, nous appuyons sur le bouton du siège éjectable, en provoquant les fondements de nos burn-out et dépressions. A force de dormir sur nos acquis, nous laissons passer à coté de nous, ce que nous attendions depuis longtemps, sans même le voir, et nous offrons les opportunités à ceux qui sont restés éveillés, en action et attentifs.

Persévérance, rigueur et patience : des qualités communes

La persévérance, la rigueur et la patience sont les qualités communes qu’il convient d’avoir pour être sportif performant et pour celui qui veut exceller dans la mise en œuvre active et maitrisée de la loi de l’attraction.

Comment font les sportifs, les chercheurs, et tous ceux qui font preuve de persévérance, et réussissent !

Tout comme le sportif qui trouve son énergie, son courage dans la régularité de l’entrainement et du mouvement, c’est l’action permanente et les résultats qu’elle suscite qui maintiennent l’individu dans une énergie de persévérance, encouragé par les objectifs atteints et la confiance en soi reboostée ou retrouvée.

 “Lutter contre” n’est pas le but

Lutter contre l’oubli, le découragement, le phénomène du quotidien qui passe… « Lutter contre » c’est encore donner trop d’importance à ce que l’on ne veut pas. Agir pour la performance est un bon objectif. Au besoin si là est l’un de vos points faibles, fixez vous l’objectif de la performance constante et continue.

Les clés pour changer

La persévérance est la valeur centrale du développement de soi et de la réussite.

Le sportif ne baisse jamais la garde. Il s’entraine avec rigueur dans le temps, pour conserver sa performance au top niveau.  Adopter la mise en pratique maitrisée de la loi de l’attraction, comme hygiène de vie et gestion de son devenir, permet de façon permanente d’observer des résultats, et éviter ainsi les baisses d’énergie et enrayer les découragements.

C’est de l’expérience que nait l’amélioration

Agir c’est apprendre. Expérimenter c’est identifier des pistes de progrès et augmenter ses réussites, en acceptant le meilleur des échecs et s’élever en permanence.

La persévérance n’est pas l’obstination. Si vous ne parvenez pas à atteindre un objectif, prenez de la hauteur et demandez-vous s’il était réaliste. Je ne pourrai par exemple jamais être une danseuse étoile, car je n’ai plus l’âge, ni le physique.  Peut-être ne pourrez-vous pas devenir pilote de ligne, car votre vue ne vous le permettrait pas. Donc inutile de poser cet objectif. Acceptez plutôt de lâcher prise face à certains rêves pour lesquels vous devez faire un deuil. Et ouvrez votre conscience à la nouvelle chance qui s’offre à vous, malgré ce blocage. Accepter de fermer un porte, de lâcher une branche, offre la possibilité de voir autre chose qui se cachait juste derrière.

La persévérance dans l’état d’Etre

La persévérance dans l’état d’Etre est une clé de la connaissance de soi.

Elle nous permet de voir notre capacité à aller loin, à garder courage et foi. Elle permet de développer en nous l’espoir et surmonter les obstacles. Plus l’expérience s’inscrit, plus vous vous rendrez compte qu’au bout existe toujours une issue, soit une voie que l’on n’imaginait pas au départ, soit des conditions de réussite que l’on découvre ou crée, soit que la déception ne dure jamais bien longtemps, car derrière la montagne se dévoile un nouveau chemin ensoleillé. Faire preuve de persévérance c’est donc aussi accepter de soi, des limites, des reconsidérations, des changements de cap. Chaque nouvelle étape nous rapproche un peu plus du but ultime et du développement de soi. Avancer sur son chemin, se découvrir, accepter de grandir, se remettre en question, changer de paradigme, quelle manne d’abondance ! Tout n’est pas matériel dans la réussite, et heureusement !

Au piège des sentiments négatifs, préférez l’avancée

L’amertume, l’irritation, la colère transforment l’énergie, la pèsent, l’alourdissent. Alors que nous avons tous besoin d’une énergie positive et divine. Fuyez la méchanceté, la jalousie et la rancœur. Orientez-vous vers ce qui élève et enrichit le cœur et l’âme. Les rapports de force doivent laisser place à la bonne entente, au respect, au compromis, à la patience et à l’amour. Tout ce qui implique l’écoute, le dialogue, l’échange, la tolérance.

Donnez une nouvelle chance à quelqu’un ou à une situation, et observez le nouveau résultat. Ne vous contentez pas de le faire une seule fois. Répétez encore en ajustant à chaque fois quelques critères, comme le ferait le conducteur d’un train qui adapte sa conduite (vous comprendrez d’ici quelques lignes… 😉

Donnez-vous aussi une nouvelle chance. Pardonnez-vous de vos manques, de vos faiblesses, de vos échecs, et aimez-vous suffisamment pour vous laisser l’opportunité de recommencer et apprendre encore et encore. Tout peut être différent.

La persévérance au sein de l’épreuve : retrouver la force de persévérer

La tentation de baisser les bras vous guette ? Levez les yeux et regardez vos réussites, même les plus petites qui soient et la manière dont vous avez déjà su transformer les choses et vous-mêmes.

Ne tombez pas dans le piège de la rumination, du petit vélo qui tourne dans la tête avec les mêmes pensées négatives.

Vous avez besoin d’apprendre, de pratiquer, d’avancer. Le sentiment de défaite est un poison. Sortez  de là. Considérez l’échec comme la chance de savoir que ce chemin là n’est pas le vôtre et pouvoir en choisir un autre. Une autre porte s’ouvre.

Retrouver la force de persévérer et donc du courage. Reprenez votre souffle, au besoin votre deuxième souffle et traverser ce qui arrive.

Si vous avez ce sentiment que votre combat n’aboutira pas, il est normal que vous vous sentiez fatigués et découragés. Permettez-vous cet état le temps d’un court instant, le temps de pleurer sur votre sort, le temps de vider le trop plein de stress, et comme si vous arriviez au fond de la piscine, donnez une grande impulsion avec votre pied, et remontez à la surface… pour respirer et avancer. Retrouvez votre deuxième souffle, la Foi, l’espérance, l’amour.

La récompense de la persévérance est là … Observez la.

 Si vous restreignez votre expérience à la moitié du chemin ou juste pour une tentative, ou sur une partie de votre route, acceptez alors deux postulats :

  1. Vous pensez savoir et donc vous n’êtes plus ouvert à l’apprentissage, la remise en question. Vous ne faites plus grand-chose pour sortir de votre zone de confort, vous restez dans vos schémas et principes, et donc inconsciemment vous agissez pour rester en sécurité et fuyez le changement. Peut-être que la situation actuelle vous arrange bien, tout compte fait ?
  2. Vous n’affrontez plus les situations difficiles et les obstacles. Elles ont été plus fortes que vous. Et du coup, il va vous falloir accepter d’avoir toujours les mêmes résultats, les mêmes histoires qui recommencent et qui se répètent dans votre vie.

Vous pensez avoir tout compris ? Votre esprit se ferme soit par dépit, soit par moquerie, soit par manque d’envie d’apprendre, soit par… ? Optez pour une autre voie si vous le souhaitez mais acceptez la remise en question et le désir de connaissance. Tout en écrivant cela, je me dis que je n’ai pas ce pouvoir de vous obliger à quoi que ce soit, même si je suis convaincue du bien-fondé de mon affirmation. Chacun reste libre d’avoir la liberté de ses choix. Ce que je vois de positif dans tout cela, c’est que vous êtes là, … encore à me lire, peut-être que le désir de tenter, d’expérimenter, d’apprendre, de vous surprendre prend doucement naissance en vous ? Peut-être êtes-vous en train de vous projeter dans cette première expérience qui vous apporterait ce dont vous avez tant souhaité, ne serait-ce qu’une différence dans votre sphère personnelle, professionnelle, ou dans l’avoir avant d’en ressentir les bienfaits dans votre Etre. Si vous êtes toujours là à me lire, alors vous avez surement commencé à visualiser tout cela, commencé à laisser votre enfant intérieur jouer avec les images, les mondes imaginaires, les rêves, et donner vie à vos désirs devenus réalités. En faisant cela, vous avez déjà commencé le travail. Je suis heureuse pour vous.

 

© Geneviève Krebs, Extrait du livre “Et si tout me réussissait” paru chez Eyrolles.

0 comments on “La persévéranceAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *