je délègue

Je délègue à mon inconscient

En général, lorsque les personnes ont un souci, elles augmentent leur stress par des pensées tournantes et vivent dans la pression tant qu’elles n’ont pas découvert la solution qui viendra mettre fin à la situation. Plus elles se mettent dans cet état et moins la solution arrive. C’est un véritable cercle vicieux qui s’installe et qui mène les gens à l’épuisement physique et psychologique.

Petite, lorsque j’avais un tracas, ma maman me disait : « dors dessus et regarde ce qui se passe demain ». Tout comme elle me disait : « relis encore une fois ta leçon et dors dessus. Ta tête fera le reste ».

Mais oui, c’est tout à fait cela : la tête fera le reste !

Confier à son inconscient

Confier un objectif, un projet, une interrogation, une situation à son inconscient c’est lui demander d’agir pour nous et avec nous.

Il est certain que si je n’avais pas appris ma leçon, mon cerveau n’aurait fait que ce qu’il pouvait en fonction des informations que je lui avais confiées. Mais si en m’endormant, je relisais en toute conscience et compréhension, les données de ma leçon déjà apprise, il allait faire le nécessaire pour tout mettre en œuvre pour ma réussite à l’école le lendemain.

Avez-vous déjà testé ?

Tout d’abord, lâchez-prise ! Oui je sais, facile à dire ce fameux “lâcher-prise” quand on est pris dans le stress… Prenez quelques instants pour faire baisser la pression que vous ressentez en vous, si c’est le cas. Demandez-vous pourquoi vous bloquez par rapport à cette idée de déléguer à son inconscient, si c’est le cas pour vous. Et si tel est le cas, travaillez sur vos croyances limitantes.

Vous êtes maintenant prêt ?

Reprenez l’idée que votre inconscient est comme un ordinateur et que vous avez la possibilité de l’utiliser au maximum de ses capacités. Tout au moins, bien plus que la plupart des gens. La nature est formidablement bien faite !

Osez passer à l’action ! Que risquez-vous à faire l’expérience ?

C’est simple, suivez ce processus

Demander de l’aide en confiant le projet : Expliquez à votre inconscient la situation que vous vivez. Demandez-lui son aide. Demandez-lui s’il veut vous apporter son aide (ressentez la réponse. Si la réponse est oui, appréciez avec gratitude. Si la réponse est non, demandez-lui ce qui est important pour vous de savoir avant d’obtenir son aide et réagissez selon votre ressenti).

Ensuite,

Formulez de façon affirmative ce que vous voulez (pas ce que vous ne voulez pas ou plus, mais bien ce que vous voulez)

Contextualisez au maximum en lui apportant des informations précises quant à votre projet. Attention toujours de façon affirmative. “Je veux arrêter de”, ou “Je ne veux plus ci ou ça” n’est pas un objectif. Dites ce que vous voulez et non ce que vous ne voulez plus ou souhaitez repousser.

Relaxez-vous en restant en contact avec un sentiment de gratitude et d’abandon dans la foi et la confiance.

Observez plus tard, après votre sommeil, ou dans quelques heures, ou parfois quelques jours…

Quelles sont les nouvelles idées qui viennent ?

Quelles sont les réponses apportées ?

Quels sont les événements nouveaux ?

© Geneviève Krebs, extrait du livre “Et si tout me réussissait” paru chez Eyrolles

 

0 comments on “Je délègue à mon inconscientAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *