la peur d'avoir peur la peur par anticipation

La peur d’avoir peur

Qu’il s’agisse d’une mauvaise expérience qui a pu nous tétaniser ou d’un fond de timidité, chacun peut se sentir bloqué face à une situation qui le touche particulièrement entrainant la peur, qui bascule vers la “peur d’avoir peur” et la peur d’avoir peur d’avoir peur ! Etat qui se déclenche parfois quelques jours avant un événement, une action à mener ou une décision à acter. Rien qu’à l’idée vous ressentez des sueurs alors même que la réalité ne correspond pas à vos projections. Comment surmonter ce blocage qui nous fait perdre tous nos moyens ?

L’anxiété par anticipation

Elle se présente sous différentes formes pouvant faire vivre à la personnes de la phobie, des crises de panique, des pensées obsessionnelles et intrusives. La personne en souffre d’une part parce que ces phénomènes sont impressionnants et parce qu’elle a ce sentiment de n’avoir aucune prise sur eux, d’être incomprises de son entourage et malgré tout incapable d’agir, comme une sensation de “C’est plus fort que moi… Je n’y peux rien !”. La peur du changement et surtout de perdre quelque chose d’important pour soi donne des sueurs.

Un schéma d’évitement

Toutes les pensées sont orientées vers le négatif, le mauvais qui forcément va arriver. La notion de risque est déjà dépassée et laisse la place au résultat d’échec, de danger avéré, d’humiliation subie et de honte. La pensée influence le sentiment et l’émotion qui à leur tour influencent les décisions, actions et comportements. L’anxiété d’anticipation est d’une telle puissance sur nos pensées, comportements et actions, qu’elle nous prive de prendre en toute conscience nos décisions. Le seul chemin possible qui se présente est l’évitement puisque tous les points de repères sont branchés sur le négatif, le risque voire la projection vécue “comme si” déjà réalisée.

DES sentimentS déroutantS

La personne qui est aux prises de cet état est ballotée entre différents sentiments qui la perturbent et anéantissent estime et confiance en soi. Dégout, colère, honte, regrets, remords, culpabilité, humiliation, colère sont accompagnés de possibles signes physiques comme la transpiration, les palpitations, l’agitation, certains problèmes de peaux, etc. La qualité du sommeil en est pour la plupart du temps affectée et la relation aux autres aussi. Le regard des autres vient aggraver le sentiment de mal-être et renforcer la souffrance d’humiliation et d’injustice. L’entourage a parfois du mal à comprendre l’état figé de la personne alors même que la réalité ne correspond pas à ce qui est projeté et fantasmé. L’anxiété et la crise de panique sont minimisées allant jusqu’à pointer du doigt un manque de volonté, jugeant la personne de faiblesse et d’un manque de motivation. Ce qui rajoute tristesse ou colère.

La clé pour le depassement de soi

La personne qui vit l’anxiété d’anticipation au point de développer un trouble obsessionnel compulsif ( #TOC ) et ne parvenant plus à maitriser ses angoisses, phobies et attaques de panique, aurait tout intérêt à consulter. Pour les autres, au delà de pratiquer la relaxation et de communiquer à propos de ce qu’elles ressentent, la clé se situe dans la transformation de leurs pensées, pour changer de modèle, de perception de la situation et en toute conscience observer l’impact que ce changement de pensées implique sur ses ressentis, ses comportements et actions. Par exemple :

En crise
Pensées Sentiment Comportement
Si je fais cela, je serai en danger. C’est déjà arrivé ! Effrayé, inquiet, angoissé, terrifié, démotivé, honteux. Refus, blocage, colère, évitement, isolement.
Transformation
Pensées Sentiment Comportement
Hier est différent d’aujourd’hui. J’ai la maitrise sur les risques et sais agir en conséquence tout en avançant. Espoir, volonté, sentiment de capacité, contrôle, même si un fond de tristesse et peur persiste. Se concentre sur ses besoins, ses atouts, ses ressources. S’oriente vers le positif et constructif.

A vous de jouer ! Observez au fur et à mesure ce que vos changements de pensées permet de différent dans vos schémas comportementaux et vos sensations.

©Geneviève Krebs, psychopraticienne en thérapies brèves et coach. Auteure de 14 ouvrages dont “Et si tout me réussissait” paru chez Eyrolles.