important soi

Savoir ce qui est important pour soi

Depuis l’enfance, “l’important pour soi” a été influencé par l’éducation de nos parents, les adultes qui nous ont accompagnés au cours de nos apprentissages et études, les événements qui nous ont marqués, nos amis proches, nos héros de bandes dessinées, feuilletons, livres, etc. Toutes ces influences sont ancrées en nous, mais ne nous correspondent peut-être pas à 100%. Nous avons construit au fil des ans, une structure de valeurs qui n’est pas forcément la nôtre. L’intérêt aujourd’hui est de se remettre en contact avec sa propre colonne vertébrale.

Qu’est-ce que j’entends par colonne vertébrale ?

Les valeurs qui vous font tenir debout, droit, en harmonie avec qui vous êtes. Celles qui vous alignent et grâce auxquelles vous vous sentez à votre place, serein et satisfait d’avoir cette sensation d’avancer dans le bon sens.

Mes valeurs au travers de l’image que j’aie de moi  #autoevaluation

Prenez une feuille, reproduisez ce tableau et suivez les indications d’accompagnement. Investissez une heure de votre temps là tout de suite si vous le pouvez, ou un autre jour, proche. important soi

L’homme, la femme
que je suis
L’homme, la femme
que je désire être

indiquez 10 qualificatifs

indiquez 10 qualificatifs

Une fois le tableau reporté sur votre feuille (ou cahier), posez-vous cette question :

  • Si je devais me définir… qui suis-je ? ou, comment puis-je me qualifier ?Donnez des mots clés. Faites une liste d’au moins 10 qualificatifs pour que la vision soit la plus globale possible.

Une fois la colonne de gauche complétée, demandez-vous au bout du chemin de votre transformation, qui vous voulez être ? Posez-vous cette question précise :

  • Qui je rêve d’être, c’est-à-dire, … si je devais observer avec un peu de recul la personne que je veux être, comment je pourrais la définir ? Idem, indiquez au moins 10 qualificatifs.
  • Soulignez les points sur lesquels vous avez un travail à faire, une transformation à projeter.

Complément d’exercice important soi

Reprenez en mains toutes vos réflexions, y compris celles à propos de la notion de “qui suis-je”… Quels sont les constats que vous pouvez faire ?

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Poursuivons en comprenant ce qui est important dans vos domaines de vie

A quoi savez-vous que votre vie professionnelle, familiale, amoureuse, amicale est réussie ?

Une vie professionnelle réussie c’est quand : Une vie amoureuse réussie
c’est quand :
Evitez les mots clés dans vos réponses. Faites des phrases comme si vous racontiez l’histoire de votre idéal. Evitez les mots clés dans vos réponses. Faites des phrases comme si vous racontiez l’histoire de votre idéal.
Une vie familiale réussie
c’est quand :
Une vie amicale réussie
c’est quand :
Evitez les mots clés dans vos réponses. Faites des phrases comme si vous racontiez l’histoire de votre idéal. Evitez les mots clés dans vos réponses. Faites des phrases comme si vous racontiez l’histoire de votre idéal.

Une fois les 4 domaines étudiés, prenez un stylo de couleur et soulignez tous les mots clés importants, ou tout ce qui peut venir transcrire une valeur forte. Observez ce qui est incontournable pour vous dans chacun des domaines de votre vie. Dites-vous qu’à chaque fois que vous êtes en contact avec ces valeurs, vous vous sentez bien, en harmonie avec ce que vous faites et êtes. Et à chaque fois que vous vous éloignez par vos décisions de ces valeurs qui sont importantes pour, c’est à ce moment là que vous commencez à ressentir un malaise, un manque, … quelque chose qui dérange, qui n’est pas complet ou dans l’ordre des choses… Ca ne vous correspond pas.

Quels sont les anecdotes que vous pouvez vous remémorer ?

  • Celles où je me suis vraiment senti(e) en accord avec moi-même
  • Celles où je sens que je suis « à côté de moi » … dans le langage courant, il arrive même de dire « à coté de ses pompes ! »

© Geneviève Krebs, psychopraticienne, coach et auteur. Ici, Extrait du livre “Et si tout me réussissait” paru chez Eyrolles.