l'enfant intérieur blessé

L’enfant intérieur blessé

La notion « d’enfant intérieur blessé» reste vague et conceptuelle pour bien des personnes qui, par conséquent, se privent d’un levier de changement efficace pour se sentir dans un mieux-être et affectivement plus autonome.
Il s’agit bien évidemment d’aller plus loin que de considérer son « petit soi » à câliner et à chouchouter. C’est d’une mission engageante dont il est question ici ; celle qui mène vers la transformation des schémas comportementaux qui jusque-là répondaient à l’envie de fuir les peurs, au réflexe de s’affoler au moindre risque, et notamment celui d’avoir peur de souffrir… à nouveau !
Comprendre l’archétype de l’enfant intérieur et la situation qui amène au fil du temps à se nourrir de culpabilité, de honte, de désespoir et de dévalorisation, est le pas qui donne du sens à la stratégie d’actions qu’il convient de mener pour sortir des souffrances d’abandon, de rejet, et toutes celles qui nous font basculer vers les troubles comme la dépendance affective.
Nous sommes UN et toutes les parties en nous sont unies, bien que chacune vive sa propre expérience. Et dans ce sens, certains blocages ont besoin d’être levés parce que les schémas qui les sous-tendent prennent beaucoup d’énergie, alors même que nous gagnerions tous à privilégier plus de fluidité et de sérénité.”
Geneviève Krebs
#livre “L’enfant intérieur blessé : dix étapes pour devenir son parent réparateur” . Parution le 7 octobre chez #Eyrolles