Faire le point sur ses projets et ses relations

Lorsque nous nous posons pour observer notre environnement et l’espace qui nous entoure, il arrive d’être interpelé par le type de relation que nous maintenons avec des gens qui ne correspondent en rien aux valeurs qui sont les nôtres, et de constater que les projets auxquels nous croyons n’avancent pas, alors que d’autres qui nous prennent de l’énergie alors qu’ils ne sont pas fait pour nous, aboutissent. Sans compter ces habitudes nocives que nous gardons telles quelles alors que nous savons qu’elles nous nuisent … alors, nous pouvons nous dire qu’une bonne partie de notre énergie est gâchée dans ce qui ne nous convient pas ou plus, dans l’inachevé, le cassé, l’incohérent, l’incomplet, ou encore dans le doute, le manque, l’étouffement.

Il s’agit ici de sortir de ce fouillis qui n’est pas soi, de faire place nette afin d’y voir plus clair et d’avancer vers ce qui nous correspond. Ce travail suppose de se couper de l’ancien pour accueillir le nouveau. Faire le point sur ses projets et ses relations.

Indications pour faire ce travail

Ce travail demande un peu de temps. Parfois quelques jours.

Commencez par un grand nettoyage

Un grand nettoyage autour de vous (style nettoyage de printemps à la maison, et nettoyage et rangement au bureau). En nettoyant, en rangeant, vous prendrez en mains chaque objet, papier, photos, etc., Et poubelle ouverte à côté, vous déciderez ici et maintenant de garder cet objet et l’emmener avec vous pour le présent et l’avenir, … ou pas. Dans ce cas, vous le jetterez à la poubelle. D’emblée, vous ferez réparer ce qui peut l’être ou vous séparerez des objets cassés, abimés. Vous donnerez ce qui ne sert plus à rien ou ce que vous avez en double.

Prenez ensuite une feuille de papier que vous diviserez en 4 parties, et noterez :

Vos projets bloqués de votre fait Vos projets en cours, mais qui n’avancent pas
Vos projets bloqués à cause d’autres personnes Vos projets rêvés, réalistes et réalisables

Complétez ces quatre parties en notant ce qui correspond. Mettez-y tous vos projets : personnels, professionnels, sociaux, familiaux, etc. Ou prenez une feuille par domaine.

Prenez les décisions qui s’imposent

Faire ou stopper. Aidez-vous de votre structure de valeurs pour prendre vos décisions, en vous posant la question suivante : « en quoi cela me rapproche de qui je suis et des valeurs qui sont importantes pour moi ? » ou « en quoi cela m’en éloigne ? ».

Inscrivez ce qui vous mène à la procrastination et qui use votre énergie jour après jour… Vous savez, cette énergie qui vient nourrir votre sentiment de culpabilité, celui du jour qui passe et du constat de ne pas encore avoir fait… et de remettre au lendemain, et ainsi de suite… Il est temps, soit de faire, soit d’annuler totalement cette dette, soit en osant affirmer que vous ne le ferez pas, soit en le réalisant une bonne fois pour toute.

S’affirmer

Prenez conscience qu’il est peut-être utile pour vous de savoir dire non, ou de négocier selon vos contraintes et besoins. Un « oui » part d’une bonne intention, mais peut ouvrir à bien des ennuis ou tracas. Soyez la première personne à vous respecter, et négociez pour faciliter les actions dans lesquelles vous vous engagez.

Prenez ensuite une nouvelle feuille, et découpez là, à nouveau en 4 parties, réparties comme suit :

Ce que je tolère des autres Ce que je tolère de moi
Mes besoins et attentes Mes contraintes

Notez sous ces items toutes les réponses qui correspondent à ce que vous vivez dans tous les domaines de votre vie. Barrez ensuite ce que vous ne pouvez plus tolérer des autres et de vous-même. Identifiez les nouveaux comportements et habitudes que vous mettrez en place à partir de maintenant pour éviter ces travers.

Respecter ses besoins

Soulignez vos besoins et attentes qui sont incontournables, non négociables car elles viennent défendre et faire vivre vos valeurs, jour après jour et parce que vous savez au fond de vous-même qu’il s’agit là de l’essence même de votre équilibre, de vos racines et centre. Vouloir les renier, les négocier, les oublier, les occulter, ou y renoncer, est la porte ouverte au déni de soi-même, au déséquilibre, au stress, à l’épuisement, etc.

Notez dans votre journal de bord toutes les nouvelles décisions que vous prenez. Notez-les de façon affirmative et relisez-les régulièrement. Gardez en mémoire ce qui vous a motivé à prendre ces décisions et n’oubliez jamais. Rappelez-vous combien c’est important de vous respecter vous-même.

Prenez encore une nouvelle feuille et divisez là encore en 4 parties :

Les dégâts que je provoque ou que j’ai provoqués Les personnes que j’aie déçues
Mes remords et regrets Mes échecs

Lorsque vous établirez les listes qui viendront compléter ces 4 parties, vous allez évoquer ou penser à des personnes impliquées directement ou indirectement par vos actes. Faites une liste de tous ces noms. Une fois la feuille complétée et la liste de personnes faites, procédez à un nettoyage par le pardon. Il s’agit ici, avec authenticité, honnêteté, et bon sentiment de vous accorder le pardon pour vos échecs, vos manquements.

Tirer enseignement

Demandez-vous aussi ce que ces expériences ont pu vous apporter, et sur quelles voies elles vous ont menées. Tirez-en des conclusions. Accordez-vous le pardon d’avoir su faire uniquement ce que vous pouviez ou saviez faire à ce moment là. Demandez pardon (dites du plus profond de vous… « Je suis désolé » + le prénom de la personne. « Pardon si je t’ai (vous) a causé du tort, si mes agissements ont pu vous apporter du tracas, des ennuis ou un chagrin). Prenez du temps pour cette étape. Vous allez sentir un soulagement. Selon les domaines que vous évoquez, il se peut que vous ayez besoin de vous libérer par des soupirs ou des pleurs. Accueillez ce qui vient, et continuez jusqu’à la fin de la liste.

Remarque : Tous les regrets, les remords, les culpabilités, les dettes de travail ou autres, les engagements non tenus, etc.… qui trainent dans l’inconscient nous prennent chaque jour une grande part de notre énergie. Ils entretiennent une fatigue constante, parfois sans que l’on sache pourquoi. Agissez ! Libérez-vous !

©Genevieve Krebs, extrait du livre “Management des émotions”.