vacances

Vive les vacances : un moment pour soi !

L’heure des congés est là ou presque. Il est temps de vous recentrer sur vos besoins personnels, vos envies, et de vous ressourcer. Profiter aussi pour tout simplement ne rien faire, pour se rapprocher des siens, des amis et de la famille, ou de se retirer au bout du monde pour goûter au dépaysement, à l’aventure, et à l’énergie des grands espaces et des cultures d’un ailleurs. Mais attention aux pièges ! A n’y prendre garde, la période peut être vécue comme un enfer, pour vous et/ou les personnes autour de vous.

Profiter des vacances, ça se prépare et s’apprend

Pour certaines personnes, lorsque les congés arrivent, c’est comme le vide qui s’installe. Un nouveau rythme et des points de repères qui sont en décalage avec le métro-boulot-dodo. Alors que le vide est un bonheur de ressourcement pour les uns, comme une bouffée d’air tant attendue et un soupir de soulagement ; pour d’autres, c’est la porte ouverte aux angoisses, et un moment de repli et d’ennui. « Comment remplir les journées ? » devient la pensée centrale et tournante.

Vous êtes de ceux qui ne supportent pas le vide, la solitude, l’errance… alors préparez votre période de congés ! Remettez le goût de l’aventure à plus tard. L’esprit globe trotteur n’est pas encore fait pour vous. Partir à l’aventure en vivant les événements qui se présentent au jour le jour, ou partir sac sur le dos, là où le vent nous mène, suppose un certain état d’esprit et une philosophie de vie. Si vous sentez que vous êtes à deux doigts d’avoir envie de ça… Alors lancez-vous, c’est peut-être le moment de vous surpasser et d’expérimenter des situations fabuleuses et enrichissantes. Rien qu’à l’idée, vous êtes envahie d’une profonde angoisse ? Vous êtes décidément à cent mille lieux d’être fait pour ça ? Alors programmez vos congés en choisissant les lieux, les activités, les personnes que vous avez envie de voir. Ou peut-être aussi, prévoir les moments de retrait, d’instant de soi à soi. Dans tous les cas, profitez de ce moment de l’année pour vous vivre autre chose que la routine et le rythme effréné du quotidien.

Et si vous en faisiez moins ?

Il arrive parfois d’avoir peur de ne pas suffisamment bien « remplir » le temps de ses vacances et par le fait, de lister un nombre d’activités qui nous remet dans l’énergie de notre stress professionnel : sorties en famille, entre amis, visites de musées, activités sportives, séminaires d’été, invitations, travaux, lectures, rangement, challenge d’été, etc etc… Attention ! Le risque à vouloir surcharger votre emploi du temps est de vous priver de cette opportunité de vivre selon un rythme plus lent, plus adapté, et donner ainsi l’occasion à votre corps et votre mental, de se poser. Etre en vacances, c’est aussi être là, à ne rien faire, à se reposer ou à flâner. Evidemment qu’évacuer tout le stress de l’année n’est pas de l’ordre du miracle. Le vacancier met dans sa valise les pensées liées aux objectifs à atteindre, aux aléas du quotidien, à la pression, au rythme fou et aux dysfonctionnements et problèmes reportés à la rentrée. Entrer dans le temps des vacances ne veut pas dire « poser sa tête et ses émotions » et tout oublier comme par enchantement. Dores et déjà, chaque année, ce sont deux ou trois jours d’adaptation qui sont nécessaires pour « mettre le mouchoir » sur tout ça. Comme un sas de décontamination :-) 

Ne tombez pas dans le piège de la sur-connexion

Entre ceux qui n’étaient pas sensés être en congés mais s’accordent de travailler les pieds au vert, et ceux qui ne parviennent pas à laisser la notification « réponse automatique » de leur boite mail oeuvrer et prendre le relais en leur absence… le temps des congés prend un goût amer de fausses vacances où l’on ne se pose jamais. Si vous avez incontournablement un temps de travail à assurer durant vos congés, fixez-vous des règles en optant pour une plage de travail à un moment précis de la journée, et une fois fait, place aux vacances !

A moins d’avoir besoin de votre smartphone en guise de GPS, laissez-le loin de vous et profitez de l’instant présent. Ouvrez les yeux sur ce qui se présente devant vous. Vivez le moment avec les personnes qui sont là et partagent vos vacances. Recentrez-vous aussi sur l’essentiel : vous ! Cela ne vous empêche pas de poster quelques photos de temps à autre, mais que la navigation sauvage sur le net ne vienne pas à consommer une grande partie de votre temps, des relations et des instants précieux à vivre. Sans compter le maintien de fatigue énergétique que la sur-connexion suppose.

Les vacances sur la toile ne sont pas forcément la réalité

Les périodes de vacances sont les moments où les murs des réseaux sociaux s’embellissent de cadres paradisiaques, d’instants de vie à l’eau de rose, de challenges sportifs réussis et tous autres aventures qui viennent éveiller nos rêves enfouis et nos envies. Si l’instant d’une photo représente le moment, il n’est pas certain que l’ensemble de la période de vacances de vos amis connectés soit à l’image de ce qu’ils vous donnent à voir. Le piège à vouloir se comparer aux autres et à regarder combien l’herbe est plus verte ailleurs, est de se laisser tomber dans une forme de déprime, de course à l’idéal, et de garder un goût d’inachevé et de déception. Ne vous laissez pas prendre dans ce schéma de pensées. Vivez vos moments à 200% de présence : l’authenticité, la présence, la connexion à soi, l’émotion ressentie à l’instant restent indéniablement les ingrédients de la richesse et de la profondeur de vos vacances et de vos moments de vie.

Je vous souhaite le meilleur en ce bel été 2017 !

Geneviève Krebs

 

0 comments on “Vive les vacances : un moment pour soi !Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *