le palais des dodges

Manque de considération : généralisé ou pas ?

Manque de considération : généralisé ou pas ? C’est interpellant parfois de lire sur la toile des commentaires de personnes qui s’émerveillent lorsque leur manager ou directeur disent « Bonjour » ou « Merci » ou « Bravo », comme si la considération se faisait de plus en plus rare.

Oui l’indifférence existe

J’ai bien conscience de par mon métier, qu’il existe des personnalités difficiles, qui manquent d’empathie, de présence, de respect, d’attention. Oui il existe des personnes qui volontairement ignorent et s’indiffèrent de leurs collaborateurs et du travail investi. Oui, le rythme de travail et la course effrénée pour assurer la compétitivité font que certains managers sont épuisés et invivables. Oui, voir au loin, définir une vision stratégique et prendre les décisions qui permettront dans un avenir plus ou moins lointain, d’assurer la survie ou le développement de l’entreprise, n’incite pas certains directeurs à avoir la proximité attendue pour un échange dans l’ouverture, le partage, l’encouragement et la politesse.

Ce n’est pas une généralité

Je vois aussi chaque jour, des managers et directeurs qui assurent un management et pilotage performants, par les valeurs humaines et une attention respectueuse et encourageante.

Même si de plus en plus je peux constater au travers des missions qui me sont confiées, des comportements abusifs, sortis de l’ombre avec culot et sans retenu; je veux saluer aujourd’hui, ces hommes et ces femmes qui tout en étant engagés dans leur mission, avec souvent de la pression, des contraintes et des enjeux importants et délicats, travaillent avec efficacité et leadership, en prenant compte des notions importantes comme : le bien-être, la convivialité, la santé psychologique et physique de leurs collaborateurs.

Qu’est-ce qui fait la différence ?

Si je rencontre de nombreuses situations en entreprises qui sont délicates et parfois honteuses, j’ai aussi plaisir à constater de belles aventures humaines orientées pour atteindre un même but. Le rythme est tout aussi soutenu et le challenge important. Mais en général, ces entreprises agissent pour maintenir l’implication des collaborateurs dans les projets, l’ambiance conviviale et efficace dans les relations et la communication interpersonnelle. Elles identifient les points qui pourraient apporter un frein à la performance individuelle ou collective. Elles agissent en amont pour surveiller et éviter les comportements, décisions, et actions à risque. Ceux qui laissent place aux débordements. Le coaching individuel ou collectif dans un tel état d’esprit est un cadeau. Il permet de construire et transformer directement sans avoir à réparer, soulager et recadrer dans un premier temps. Quoi de mieux quand les démarches de qualité de vie au travail et risques psychosociaux lorsqu’elles sont abordées de façon préventive.

 

Geneviève Krebs
Coach pour la qualité de vie au travail, 2017

 

0 comments on “Manque de considération : généralisé ou pas ?Add yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *