"Nouvelle Lune" de Geneviève K

Chantage émotionnel en milieu professionnel

Le chantage émotionnel consiste à utiliser la sensibilité et les failles de l’autre pour parvenir à des fins personnelles ou d’entreprise. La personne visée présente en générale des faiblesses émotionnelles, comportementales, ou d’aptitude et l’instigateur du chantage lui souffle un sentiment de culpabilité et le menace d’une façon blessante.

Différentes formes de chantage

Ce chantage peut prendre différentes formes. Il peut se traduire par les mots mais aussi par les silences et les attitudes. Sous ses formes les plus bénignes, il peut se traduire par de l’indifférence, de la bouderie, une mauvaise humeur jusqu’à ce que la personne visée réponde à la réponse exigée.

Le but visé

Lorsque le collaborateur cède à l’exigence de l’autre parce que ce dernier l’a rendu coupable, la relation professionnelle est en danger car ce dernier prendra vite l’habitude d’utiliser en silence, cette pression émotionnelle. Il n’y aura plus de place à une communication franche et une négociation honnête.

Qui pratique le chantage et la pression émotionnelle ?

Les personnes qui en entreprises pratiquent le plus souvent la pression émotionnelle voire du chantage émotionnel, sont des personnes qui malgré les apparences manquent immensément de confiance et d’estime en eux. Elles essaient soit de saboter leurs relations avec les autres, soit de tout faire pour se sentir importantes. Le fait qu’elles s’y prennent de façon mesquine ou insensible démontre simplement qu’elles sont jalouses ou qu’elles ont peur de quelque chose que vous représentez.  Les sentiments de jalousie font surface quand nous avons l’impression de ne pas être à la hauteur, quand il nous manque quelque chose. C’est ce qui peut motiver un manager d’équipe à rejeter toute idée qui ne vient pas de lui. Parce qu’il manque de confiance en lui, il ne peut supporter que vos idées soient meilleures que les siennes.

A l’origine : un manque de confiance en soi

Cela peut être une personne qui doute de ses compétences et capacités et qui pour se faire valoir, attire l’attention sur l’autre, sur une faute, cherchant régulièrement à culpabiliser et à rabaisser. Il peut s’agir également d’une personne non impliquée, manquant de motivation qui délègue assez facilement et en finalité critique et évite d’assumer les responsabilités, même si elles lui incombent. Seul le pouvoir sur l’autre l’intéresse.

Un faux ami

Celui qui pratique cette forme de manipulation par la pression et le chantage émotionnel est aussi celui qui répond positivement aux demandes, rend des services, services dont il se servira ensuite pour culpabiliser l’autre et le rendre redevable.

La manipulation pour “avoir”

Il y a aussi ces personnes qui fonctionnent uniquement sur le mode « recevoir » et non « donner », « transmettre », « partager ». Celles-ci vont user d’arguments et de pressions psychologiques pour obtenir ce qu’elles désirent de l’autre, ne serait-ce que se ranger du coté de son avis, sa perception des choses, ses idées ou décisions.

… Ou tout simplement la bêtise

Et enfin, il y a tous ces gens qui disent des choses stupides et blessantes qu’ils ne pensent même pas, tout simplement parce qu’ils sont ignorants ou trop immatures pour réfléchir à ce que leurs paroles ou leurs gestes sont susceptibles de provoquer. A ceux-là, il est facile de pardonner et prendre du recul.

Rester en éveil

La pression émotionnelle et le chantage sont tellement courants que celui qui le subit n’en a la plupart du temps pas conscience. Il représente un risque très important pour les relations interpersonnelles et professionnelles. C’est la façon d’entrer en communication avec l’autre qui est source de difficultés. Parce que c’est par les mots et l’attitude que le manipulateur réussit à prendre le pouvoir sur l’autre et en finalité se mettre en sécurité lui-même. Pour ces personnes qui manipulent, il est plus facile de prendre le pouvoir sur l’autre que communiquer sainement et aboutir à une entente, un compromis.

Le manipulateur sait repérer ses proies. On a tort de penser que ce sont forcément des personnes faibles. Ce sont au contraire des personnes présentes, intelligentes, vives d’esprit, mais qui présentent une faille émotionnelle, faille que le manipulateur utilisera notamment pour jouer le jeu de la culpabilité.

Copyright Geneviève Krebs, 2014

 

0 comments on “Chantage émotionnel en milieu professionnelAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *