joyeux noel

Conte de Noël

Conte de Noël
Extraits de « Fêter l’Avent » – Soline et Pierre Lienhard

L’ANGE BLEU
1er dimanche

Comment sait-on que Noël va venir ? On ne peut pas le voir avec les yeux, car les jours et les nuits sont comme toujours, et les hommes vivent et s’occupent de leurs affaires comme d’habitude. On ne peut pas l’entendre avec les oreilles, car ce sont toujours les mêmes bruits qui résonnent : les autos, les avions qui
passent, les enfants qui crient et ainsi de suite.
Et pourtant, quatre semaines avant Noël il se passe quelque chose de très important : un grand ange descend du ciel, pour inviter les habitants de la terre
à préparer Noël. Il est vêtu d’un grand manteau bleu, tissé de silence et de paix. La plupart des gens ne le remarquent pas car ils sont très occupés à autre chose.
Mais l’ange chante d’une voix profonde, et seulement ceux qui ont un cœur attentif peuvent l’entendre. Il chante : “Le ciel vient sur la terre. Dieu vient
habiter le cœur des hommes. Faites-y attention ! Ouvrez-lui la porte !”
C’est aujourd’hui que cet ange passe et parle à tous les hommes. Et ceux qui l’entendent se mettent à préparer Noël, en chantant des chants et en allumant
des bougies….

L’ANGE ROUGE
2ème dimanche

Aujourd’hui un deuxième ange descend du ciel.
Il est vêtu d’un grand manteau rouge et porte dans sa main gauche une grande corbeille toute en or.
Cette corbeille est vide et l’ange voudrait bien la remplir pour la rapporter toute pleine devant le trône de Dieu. Mais que va-t-il y mettre ?
La corbeille est très fine et délicate, car elle est tressée de rayons de soleil; on ne peut pas y mettre de choses dures et lourdes. L’ange passe très discrètement
dans toutes les maisons, sur toute la terre, et cherche.
Que cherche-t-il ? Il regarde dans le cœur de tous les hommes pour voir s’il y trouve un peu d’amour tout à fait pur.
Et cet amour, il le met dans sa coupe et… Il le porte vers le ciel.
Et là, ceux qui habitent le ciel, les anges et aussi les hommes qui sont morts sur la terre, prennent cet amour et en font de la lumière pour les étoiles.

L’ANGE BLANC
3ème dimanche

Le troisième dimanche un ange tout blanc et lumineux descend vers la terre.
Il tient dans sa main droite un rayon de soleil qui possède un pouvoir merveilleux.
Il va vers tous les humains dans le cœur desquels l’ange rouge avait trouvé
de l’amour véritable, et il les touche de son rayon de lumière.
Alors cette lumière pénètre dans les cœurs de ces humains et se met à les éclairer et à les réchauffer de l’intérieur.
Et c’est comme si le soleil s’allumait dans leurs yeux
Et descendait dans leurs mains, dans leurs pieds et dans tout leur corps.
Même les plus pauvres, les plus humbles parmi les hommes sont ainsi transformés et commencent à ressembler aux anges, si ils ont un peu d’amour pur dans leur cœur.
Mais tout le monde ne voit pas cet ange blanc.
Seuls les anges le voient, et ceux dont les yeux ont été illuminés par sa lumière.
C’est avec cette lumière dans les yeux qu’on peut voir aussi le petit enfant qui naît à Noël dans la crèche.

L’ANGE MAUVE
4ème dimanche

Le dernier dimanche avant Noël c’est un grand ange, au manteau d’un violet très tendre et chaud, qui apparaît au ciel et passe au-dessus de toute la terre.
Il tient dans sa main une grande lyre.
Il joue sur cette lyre une musique très douce en chantant un chant très harmonieux et clair.
Mais pour l’entendre il faut avoir un coeur silencieux et attentif.
Il chante le grand chant de la Paix, le chant de l’Enfant Noël et du Royaume de Dieu qui vient sur la terre.
Beaucoup de petits anges l’accompagnent, et eux aussi chantent et jubilent dans le ciel.
Alors toutes les graines qui dorment dans la terre se réveillent, et la terre elle-même écoute et tressaille:
le chant des anges lui dit que Dieu ne l’oublie pas et qu’un jour elle sera de nouveau un Paradis.

Extraits de « Fêter l’Avent » – Soline et Pierre Lienhard