affirmation de soi

Affirmation de soi : compétence relationnelle

L’affirmation de soi, à la différence de la confiance en soi , est une compétence relationnelle qui permet de se faire entendre, comprendre, et de pouvoir réagir lorsqu’on a besoin d’intervenir dans un contexte qui nous interpelle.

L’affirmation de soi se vit dans un état d’esprit de respect de soi et de respect de l’autre. Rien à voir avec quoi que ce soit comme autorité, agressivité ou méchanceté. Tout se joue avec authenticité, ouverture, assurance et bienveillance. Le simple fait d’être en accord avec soi, et la liberté de la légitimité de dire permet d’agir avec calme et assurance.

D’où vient le blocage par rapport à l’affirmation de soi

Comme pour la plupart des blocages, cela vient de l’enfance, en tous les cas de la période où le MOI et l’estime de soi se construisent. De ces périodes au fil du temps, durant lesquelles la personne prend conscience de sa valeur, et s’ouvre à la connaissance de soi. Les adultes qui ont du mal à s’affirmer sont ceux qui ont été brimés durant l’enfance, à qui on a demandé de se taire, de se mettre en retrait, de se retenir de toute tentative initiatrice et créative. C’est l’enfance qui a été le terrain d’entrainement pour le “subir” et non pour l'”agir”.

Mais il n’est pas nécessaire d’avoir grandi dans la peur de l’expérience pour être bloqué dans son affirmation. Etre privé du bagage de faire face aux réalités de la vie parce qu’enfant, nos parents nous ont trop préservés de la contradiction, de la frustration, du refus, des possibles échecs, amène au même résultat : l’incapacité à faire face à ce monde inconnu qui semblait pourtant si “gentil”.

La dévalorisation de soi, le traumatisme relationnel, l’intimidation et la sur-protection sont des terrains qui n’aident pas à l’affirmation de soi.

Les sous-compétences pour atteindre l’affirmation de soi

Celle qui est la plus connue est : “savoir dire NON !”… Oui mais pas que ! Savoir dire OUI en fait partie et bien d’autres encore, comme :
– savoir prendre sa place et la vivre
– savoir réagir à temps
– savoir s’imposer quand tout vous met en retrait
– savoir s’exprimer sans s’imposer, avec naturel et charisme
– savoir poser des limites, et les faire respecter. Au pire savoir recadrer.
– savoir demander, sans exiger, sans ordonner, sans mettre de pression
– savoir s’affirmer de façon adulte, sans pleurnicher ou se victimiser
– savoir faire un feed-back, donner son avis, faire un retour d’expérience, et faire une critique constructive.
– savoir choisir, prendre une décision et l’assumer, la mener jusqu’au bout.
– savoir respecter qui je suis, tenant compte de mes valeurs, de mon éthique, de mes rêves et projets, et agir en phase avec cela pour avancer dans la bonne direction : la mienne.
– connaître ses besoins, les affirmer, les respecter et agir pour y répondre
– savoir s’affirmer au-delà des personnes que l’on connaît, c’est à dire en dehors de sa zone de confort, avec les personnes que l’on ne connait pas, ou très peu. En tous contextes.
– accepter de reconnaitre sa part de responsabilité, la poser, l’assumer.

S’assumer suppose de surmonter ses peurs, ses complexes

Parmi la plus grande frayeur à surmonter, vient la peur du rejet, puis celle de tourner en ridicule, de déplaire. La place du regard de l’autre est souvent trop grande, en rapport à celle que l’on se donne. Le sentiment d’infériorité pousse à subir plutôt qu’agir. Rien n’est à négliger.

Une bonne nouvelle dans ce travail : l’affirmation de soi est une compétence soutenue de multiples sous-compétences. Donc peu importe votre passé et l’environnement de votre enfance, il est possible à tout âge d’apprendre et d’acquérir cette compétence relationnelle. Parfois avec un peu plus de facilité ou de difficulté, mais cela est possible !

La connaissance de soi permet d’être au clair avec qui je suis, qu’est-ce qui est important pour moi et surtout qu’est-ce que je veux pour moi, aujourd’hui et demain. Mieux se comprendre, c’est savoir mieux parler de soi.

Etre respecté suppose de se respecter soi-même et d’agir dans un environnement de confiance et d’estime de soi. Il ne s’agit pas en s’affirmant de demander l’autorisation mais d’informer à propos de ce qui est important pour soi.

L’autre n’est pas responsable, ni coupable de mon manque d’affirmation

Si le contexte de l’enfance joue un rôle dans la capacité à s’affirmer, non seulement il est possible d’y remédier, mais il est aussi de la responsabilité de l’adulte d’admettre à un moment donné que c’est à lui maintenant de se prendre en mains, et d’agir pour combler ses manques, balayer ses frustrations, faire des choix et prendre des décisions. Personne n’est responsable de nos agissements. Chacun garde son libre arbitre. Même ne pas choisir est choisir, avec toutes les conséquences que cela suppose.

Petit à petit, reprendre le chemin qui est le sien, en récupérant le pouvoir à soi, celui que l’on avait confié aux autres, est la bonne voie. Non pas avec autorité et violence, mais avec tact, douceur, tranquillité et sagesse. Rapprendre à affirmer un point de vue avec gentillesse, c’est facile à faire, et cela fait du bien dans les relations. Un peu de calme ne veut pas dire que rien ne se passe ou que l’on n’a pas de caractère. Tout se pose au contraire sur l’assurance et le calme.

Les avantages de l’affirmation de soi

Cette compétence relationnelle ouvre à l’empathie et à la liberté d’être, pour soi et aussi pour l’autre. Chacun reste maître de ce qu’il veut. L’ouverture et la tolérance en sont le garde-fou.

Cette liberté d’agir et d’être soi permet de gagner en sécurité, en confiance, en authenticité et en cohérence. Les relations sont plus saines et laissent la place à la transparence et au respect. Chacun y gagne en aisance et en charisme.

Geneviève Krebs, copyright 2015

Nous vous invitons à entendre le podcast en lien avec ce sujet.
Emission “Allô Gen : la chaine du bien-être”, animée par Richard Krause et Geneviève Krebs.

 

0 comments on “Affirmation de soi : compétence relationnelleAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *